Al’intérieur de l’immense édifice, construit en béton et recouvert de bois, le visiteur franchit une à une les étapes fondamentales de l’évolution des hommes, des techniques et de l’environnement. Des hommes de Néandertal à nos jours, de la surface du sol aux profondeurs des cavernes jurassiennes, le musée propose, à travers ses espaces intérieurs, une découverte de nos origines. Plus de 40 000 personnes se pressent chaque année dans ce lieu féerique.

Muséographie unique en Suisse

Le musée porte le nom de Laténium en hommage au site voisin de la Tène qui, d’Irlande à la Roumanie, désigne la civilisation celtique. Mais ses richesses couvrent également des époques plus anciennes: les nomades du Paléolithique, les «Lacustres» du Néolithique et de l’âge du Bronze, puis la civilisation gallo-romaine et le Moyen Age. Au total, plus de 3 000 objets fascinants témoignent de l’histoire de nos ancêtres. Conçu pour tous les publics, le Laténium a reçu le Prix du Musée du Conseil de l’Europe pour sa muséographie résolument moderne.

Espaces extérieurs très appréciés

En face du musée, le parc du Laténium raconte l’histoire des rivages et des hommes qui y vécurent depuis la fin de l’époque glaciaire jusqu’à nos jours. Des activités didactiques permettent même aux enfants de se plonger dans le quotidien de leurs ancêtres. Cet été, par exemple, les familles sont invitées à construire de petites maisons lacustres. Les visiteurs peuvent également admirer de magnifiques reconstitutions d’un village lacustre d’il y a 6 000 ans ou des foyers du campement des hommes de Cro-Magnon. L’étang artificiel implanté à trois mètres au-dessus du niveau actuel du lac, révèle le paysage existant avant la correction des eaux du Jura, à la fin du XIXe siècle. Ce bassin symbolise en fait la naissance de l’archéologie neuchâteloise: de nombreux sites préhistoriques ont été mis au jour grâce à l’abaissement du niveau de l’eau.