Initiée par Jack Lang, ministre de la Culture en France qui en lança l’idée en 1981, la Fête de la musique a rapidement essaimé à travers l’Europe. Des initiatives multiples ont progressivement coordonné leurs efforts pour donner à la Fête de la musique la dimension qu’on lui connaît actuellement.

La Fête européenne de la musique, c’est en effet d’abord un formidable réseau d’opérateurs culturels et de collectivités locales qui, à travers toute l’Europe, organisent et coordonnent les manifestations musicales et culturelles qui se déroulent lors de la Fête de la musique, le 21 juin.

L’histoire de la version lausannoise de la Fête commence il y a 21 ans, lorsque l’ancienne syndique Yvette Jaggi crée l'association Fête de la musique qui organise ce grand événement musical, gratuit et ouvert à tous les musiciens et musiciennes, amateurs ou professionnels.

Dès sa formation, le comité lausannois décide de respecter l’esprit originel de la Fête internationale, soit le principe de gratuité ainsi que la date du 21 juin, quel que soit le jour de la semaine.

Aujourd’hui, ce sont plus de 2000 musiciens qui s’y produisent bénévolement dans une quarantaine de lieux – clubs, cafés, musées, églises, hôpitaux, salles de concerts, scènes en plein air.

A Lausanne, la manifestation est devenue un événement incontournable, attirant chaque année plus de 40'000 spectateurs de tous profils.
 

Toutes les musiques

Des concerts classiques aux styles de niche comme la création contemporaine ou le metal, toutes les sortes de musiques sont représentées grâce à des programmateurs spécialisés dans tous les domaines possibles et imaginables.

D’ailleurs, cette grande fête est également l’occasion de mobiliser tous les experts, établissements, membres d’associations ou réseaux d’organisations qui s’engagent tout au long de l’année pour que Lausanne soit un haut lieu de la musique helvétique voire européenne.

Au total, près d’une trentaine de villes romandes organisent une Fête de la musique. Parmi elles, Fribourg, Montreux, Yverdon-les-Bains, Payerne, Nyon, Monthey, Fleurier et La Chaux-de-Fonds.

Autant de manifestations qui permettent à des centaines de milliers de Suisses d’écouter, de chanter et danser ensemble, à condition que la météo y mette du sien.