Revenir au point de départ après une longue randonnée, c’est décourageant, tous les marcheurs connaissent ça, l’envie de poser son sac, de partager saucissons, fromages et vins de la région en racontant itinéraires et beautés des paysages. Dans le val d’Hérens, depuis 2008, de petits mayens sont restaurés pour accueillir ces marcheurs au terme de leur ascension pédestre. L’esprit du lieu reste sauvage, aventureux, le confort spartiate, mais rien n’y manque: eau, électricité, draps propres.

Nouvelle passerelle

On s’y régale de produits du terroir et, le lendemain, on se charge de quelques saucissons qu’on déballera au retour. Plusieurs de ces sites ponctuent le val d’Hérens. Les familles opteront pour la Ferme pédagogique d’Hérémence, avec ses chevaux, poules et moutons. Les enfants assistent à la fabrication de fromages en direct avant de filer s’amuser sur des sentiers ludiques. Avec des ados, on optera pour le site d’Ossona, près de St-Martin, qui, avec sa toute nouvelle passerelle suspendue au-dessus d’un ravin, promet des sensations vertigineuses. Les marcheurs chevronnés choisiront eux l’alpage de Mandelon ou le site de la Louère, à 2000 m d’altitude, avec sa plaine sauvage et le silence à perte de vue.