Bien souvent, le client qui se retrouve seul dans un magasin de sport se sent un peu démuni. Après quelques minutes d’hésitation et de lecture d’étiquettes, il finira généralement par choisir ses skis, sa paire de raquettes ou ses chaussures en fonction de leur aspect. Mais, en plus d’un éventuel surcoût inutile, un mauvais choix risque d’entraver sérieusement le plaisir de la pratique de son sport voire de mettre en danger son utilisateur. «Lorsqu’un client arrive chez nous, on commence par prendre le temps de lui poser quelques questions. Suite à ces renseignements nous pouvons le conseiller et l’orienter vers des produits correspondant sa demande», explique Patrick Goeringer, le directeur de magasin de Bächli Sports de montagne à Lausanne.

Nombreux paramètres

Dans le cas des skis de randonnée, par exemple, la rigidité, le poids, la taille ou les lignes de cotes changeront radicalement leur maniabilité. Ainsi, certains ne se prêteront qu’à la pratique de compétition, d’autres s’orienteront plus vers la randonnée à ski classique ou vers des freerider. «Grâce à un assortiment complet comprenant différents modèles de plusieurs marques, nous pouvons proposer un modèle idéal pour chaque utilisateur. Cela dit, il est essentiel que le client se fasse guider», insiste Patrick Goeringer. Il en va de même pour les raquettes à neige. En fonction des modèles, pour hommes ou pour dames, elles seront plus adaptées à de la randonnée tranquille en moyenne montagne ou à des sorties alpines. Enfin, les habits doivent être choisis avec beaucoup d’attention. Dans ce domaine, l’évolution technique est constante. «Bien choisir le type de vêtement qui correspondra à votre utilisation, penser au système multicouche et à ce qu’il soit fonctionnel.», conseille Patrick Goeringer.