Comment a débuté votre histoire d’amour avec la neige?

Je suis né dans les montagnes des Grisons. Nous avons toujours eu des hivers très enneigés et j’ai grandi, pour ainsi dire, sous une averse de neige. Adolescent, je me suis donc naturellement essayé à différents sports tels que le ski alpin ou le ski de fond. La communion avec la nature, le bonheur de connaître des premiers succès sportifs m’ont rendu totalement accro.

Vous êtes l’un des athlètes suisses les plus visibles à l’international. Quelle image du pays aimeriez-vous propager?

Je voudrais bien sûr passer une image positive de la Suisse dans le monde. J’aime tant mon pays, en particulier Davos, la ville que j’habite. Je le répète à qui veut l’entendre, la Suisse est un pays avec de beaux paysages, de bonnes infrastructures et des gens sympathiques.

Ces derniers temps, vous avez eu quelques problèmes de santé et un accident. Dernièrement, vous avez dû annuler une course à cause d’un rhume. Etes-vous pleinement guéri?

C’est vrai que l’automne dernier, j’ai souffert de ma première blessure grave. Je faisais du jogging et je me suis déchiré les ligaments du pied, ce qui m’a obligé à renoncer à la première moitié de la saison. Mais grâce à un processus de guérisons optimale, un bon soutien médical et beaucoup de travail dur, j’ai pu réintégrer la compétition avec succès lors des Jeux olympiques. Afin de supporter un entraînement si difficile, vous devez donner au corps le temps de récupération suffisant.

Le ski de fond manque parfois un peu d’attrait pour la jeune génération. Que désirez-vous dire pour la motiver?

Lorsque je m’y suis mis, le ski de fond avait déjà une image un peu désuète. Au cours des dernières années, son image a évolué de manière très positive. On peut même le dire: je crois qu’actuellement le ski de fond connaît un essor auprès de toutes les générations. Le fait de passer plus de temps en pleine nature est une tendance parfaitement incarnée par le ski de fond. D’ailleurs, à voir les jeunes sportifs suisses que nous avons, je suis convaincu que les futurs fondeurs suisses seront couronnés de succès.