Le secteur automobile est un des marchés qui propose une offre des plus vastes: 50 marques, près de 600 modèles disponibles en plus de 10 000 versions, elles-mêmes disponibles avec de nombreuses finitions et options différentes.

L’avantage est qu’aujourd’hui, tous les modèles de voitures deviennent extrêmement polyvalents.

Il faudra donc rapidement vous poser les bonnes questions pour vous en sortir.

D’abord, c’est en fonction de votre profil que vous vous orienterez naturellement vers un type de voiture: petite citadine, break, familiale. Célibataire à haut revenu, à la tête d’une famille nombreuse, grand pendulaire ou voyageur que sur des petits trajets, tous ces critères doivent influencer le choix du véhicule.

La tentation du luxe

L’avantage est qu’aujourd’hui, tous les modèles de voitures deviennent extrêmement polyvalents. Il est, par exemple, possible d’avoir deux enfants et de rouler en décapotable puisque la plupart des marques proposent des décapotables 4 places.

Avec les propositions de leasing alléchants, la perspective de se donner une image dominante et tout le verbatim publicitaire au sujet de la voiture comme indicateur de la position sociale, il est facile d’oublier l’essentiel: il faut faire en sorte que l’achat de votre véhicule colle bien avec votre budget. Naturellement, c’est l’achat du véhicule qui est votre plus gros poste financier.

Mais attention aux frais annexes: l’assurance, l’essence, les frais kilométriques, les réparations, l’entretien, les taxes diverses, etc. L’achat de la voiture doit procurer du plaisir, pas des inquiétudes financières sur le long terme.

La petite citadine

Si vous vivez seul ou en couple, vous pouvez vous faire plaisir. Optez alors pour un coupé, un roadster, une petite décapotable. Cela dit, attention: les marques savent que vous avez plus de moyens que la moyenne et tous ces modèles sont donc assez onéreux.

En ville, ce sont les petits véhicules qui s’avèrent les plus efficaces en procurant le plus de plaisir dans la pratique quotidienne. Quant à la puissance, attention à la frustration des modèles trop puissants que l’on ne peut conduire dans les bouchons.

Concernant l’essence enfin, retenez que l’achat d’un véhicule diesel n’a plus de raison d’être si vous roulez moins de 15 000 kilomètres par an. Les nouvelles générations de moteur à essence sont très économes.

De plus, la différence de prix à la pompe entre le diesel et l’essence a tendance à se réduire. Si vous roulez essentiellement en ville, optez donc sans hésiter pour une voiture à essence.