Conseils

5 bonnes habitudes préventives
 

  1. Aérez 10 minutes par jour chacune de vos pièces.
  2. Ne surchauffez pas, l’air sec rend les muqueuses sensibles aux infections.
  3. Lavez-vous souvent les mains pour éviter la contagion.
  4. Faites du sport pour éliminer les toxines et nettoyer les voies respiratoires.
  5. Dormez 8 heures par nuit au minimum pour éviter la fatigue et donc le risque de tomber malade.

Si cela n’a pas suffi, bon courage…  

Heureusement, les remèdes sont nombreux et de simples gestes pourront vous aider à prévenir au lieu de guérir.

Le rhume en tête

Le nez qui coule, la voix enrouée, parfois une petite fièvre... le rhume est bien là, c’est la plus courante des affections de l’hiver. Le mieux est de rester le plus possible au chaud!

Si la fièvre est élevée, il faut consulter un médecin. Nettoyez-vous le nez midi et soir avec de l’eau salée, une cure d’oligo-éléments peut renforcer les défenses immunitaires; en cas de maux de tête et de fièvre, prendre du paracétamol sans dépasser 3 grammes par jour. Armez-vous de patience, ce sont dix jours difficiles à passer...

La grippe: le K.O. technique

Ses symptômes sont très pénibles: mal partout, courbatures, grosse fièvre, douleurs articulaires, la grippe peut vous clouer au lit pendant plusieurs jours. Au-delà du vaccin remède radical, paracétamol et aspirine pourront réduire fièvre et douleurs.

Parfois la toux peut s’inviter à la fête, il faut donc utiliser sirops et expectorants pour désencombrer les bronches car une «grippe qui tousse» peut engendrer des complications respiratoires.

Il ne faut pas hésiter à se reposer et à lever le pied sur les activités physiques. Viandes rouges, cure de vitamine C, ginseng et tisanes vous aideront à vous remettre vite d’aplomb.

La gastro-entérite: sans commentaire…

Nous épargnerons ici les détails éprouvants des complications liées à la «grippe intestinale»… Pour se rétablir vite, il faut adapter son alimentation s’il vous reste encore un peu d’appétit…

Buvez beaucoup, au minimum 2 litres par jour et tentez de vous alimenter le plus possible pour aider l’intestin à se remettre: débutez par de petites quantités puis augmentez selon votre état.

Privilégiez le riz à l’eau, ce sucre lent apporte des forces et ralentit le transit intestinal. Buvez soupes et bouillons pour vous réhydrater. Fruits cuits, compotes, poisson et viandes blanches sont conseillés. Evitez sucre, café, aliments frits, trop épicés ou très gras: trop lourds à digérer.

Si les troubles persistent, filez chez votre médecin!