Le savez-vous? Certains chamans lisent l’avenir dans les bulles des boissons alcoolisées gazeuses. Il s’agit d’aéromancie, un art divinatoire qui apportera certainement la bonne fortune aux amateurs de vins mousseux.

Alors… que nous annoncent ces petites perles d’innocence pour les fêtes de fin d’année? Du plaisir, des réjouissances et peut-être même un record de ventes.

Sans plus attendre

Dès l’automne, les clients se pressent auprès des professionnels pour glaner de précieux conseils sur l’art des accords mets-vins, sur le choix d’un cépage, sur les secrets de la vinification.

Tout cela ajoute quelque dimension mystique au savoir-faire ancestral des faiseurs de bulles.

Visite guidée

Dans le très haut de gamme, vous pourrez savourer les vins mousseux élaborés selon une méthode traditionnelle identique à celle dite «champenoise».

Les vins mousseux se dégustent dans un verre en forme de flûte et à une température entre 8 et 10 °C

Elle se caractérise par une première fermentation en cuve, puis une deuxième en bouteille après adjonction de levures de champagne et de liqueur; une véritable alchimie d’un processus de maturation pendant de longues années.

Les mousseux plus courants sont, quant à eux, issus d’une double fermentation en cuve close. Ici, la prise de mousse se fait en cuve et non en bouteille.

Typologies

Les vins mousseux peuvent avoir comme origine un ou plusieurs cépages. Les œnologues portent un soin particulier à l’assemblage afin d’obtenir une cuvée bien équilibrée à la vue et au palais. En Suisse, les principaux cépages sont le pinot noir et le chardonnay.

Hormis le brut de brut, tous contiennent une liqueur dite «d’expédition». Plus le dosage est élevé, plus le vin est doux. Ainsi, un brut ou un extra-dry aura un caractère plutôt minéral, alors qu’un demi-sec sera plus suave et fruité.  

Accompagnement de mets

Les mousseux sont très appréciés en périodes festives. Un chardonnay sec par exemple rend hommage à la saveur d’un foie gras. Un mono-cépage blanc de noir accompagne un repas à base de viande rouge ou de volaille.

Plus léger, floral et fruité, un blanc de blanc sera conseillé pour les spécialités de poissons et crustacés. Un rosé demi-sec se mariera très bien avec des plats épicés ou des desserts. Le pluri-cépage pinot noir-chardonnay reste pour sa part l’inconditionnel ami des fromages de nos alpages.

Fidèles jusqu’au bout

Les vins mousseux se dégustent dans un verre en forme de flûte et à une température entre 8 et 10 °C.

Pour votre bonheur, votre joie et celle de vos proches, ils peuvent accompagner un repas de fête, de la mise en bouche jusqu’aux entremets et desserts.