Longtemps sous-estimée, la bière gagne ses quartiers de noblesse, particulièrement grâce à l’essor de nombreuses brasseries locales permettant une diversité dans l’assortiment.

Il est ainsi possible d’égayer l’entier d’un repas avec un assortiment de bières préalablement sélectionné et en s’inspirant des accords mets-vins. Il convient par exemple de choisir une bière ambrée pour les plats de caractère et une blonde pour une viande blanche, du poisson ou un plateau de fromages. Et le dessert n’est pas en reste: il se mariera parfaitement avec une bière brune.

Mais comment ne pas se perdre au sein des nombreuses variétés et s’assurer de choisir une bonne bière? L’observation de la mousse est primordiale: elle doit s’accrocher sur le haut du verre et les bulles ne doivent pas être trop grosses.

L’homogénéité de la mousse est aussi un critère important. Le pétillement est nécessaire, sans quoi la bière ne relèvera pas tous ses arômes à la dégustation. A prendre en compte encore, le choix du verre lors du service. Il doit être de préférence large et évasé et préalablement rincé à l’eau froide afin d’éviter l’adhérence des bulles contre la paroi.
 

Bières artisanales 

Mais la Suisse n’a rien à envier concernant le brassage et produit de nombreuses variétés de bières artisanales. Parmi les innombrables sortes, nous pouvons citer la Valona du Tessin, qui se caractérise par son petit goût de maïs et qui oscille entre douceur et amertume; la Cime de l’Est du Valais, fruitée, acidulée et houblonnée à la fois offrant une balance étonnante en bouche.

Mais les bières suisses allemandes ne sont pas en reste: la Ur-Weizen originaire de Wädenswil, sur les bords du lac de Zurich, promet un arôme fleuri et un goût particulier de banane, à découvrir absolument! Le canton de Vaud n’est pas en reste avec la célèbre Fraîcheur Basilic de la brasserie des Trois Dames, reconnaissable entre mille grâce à sa touche de coriandre.

Cette multitude de breuvages est dû à l’essor de nombreuses microbrasseries présentes en Suisse romande depuis quelques années. Se multipliant sans cesse, elles permettent la découverte de très nombreuses variétés inédites de mousses.

Il existe même depuis peu un guide de balades permettant de partir à leur découverte. Parce qu’une bonne bière, ça se mérite aussi!