Cultivé au quotidien avec la passion du détail...

...cet héritage est perpétué et régulièrement enrichi d’innovations par les entreprises de l’industrie chocolatière suisse.

Le chocolat suisse jouit d’une excellente réputation dans le monde entier. Ce doux succès est le fruit d’une fabrication chocolatière qui a systématiquement la qualité comme priorité. En conséquence, l’indication «chocolat suisse» est un garant universel de qualité.

Ce qui peut être estampillé «chocolat suisse» est fixé dans la loi ainsi que dans une convention sectorielle de CHOCOSUISSE. L’utilisation de cette désignation n’est admise que pour du chocolat ou du chocolat de couverture fabriqué intégralement en Suisse à partir de fèves ou de pâte de cacao, de beurre de cacao, de sucre et, le cas échéant, de lait.
 

Le succès mondial du chocolat suisse suscite régulièrement des imitations.


C’est pourquoi CHOCOSUISSE lutte avec succès depuis des décennies dans le monde contre les emplois abusifs de l’indication de provenance «suisse» pour le chocolat.

Dans ce cadre, le pays et la législation dans lesquels la tromperie a lieu jouent un grand rôle. Evidemment, nous nous efforçons toujours, dans un premier temps, de trouver un consensus à l’amiable.

Mais si de telles tractations n’aboutissent pas, nous allons aussi au-devant de la justice pour faire entendre notre cause et défendre l’indication «chocolat suisse». L’essentiel est d’agir systématiquement contre toute infraction. Sinon, la marque suisse s’affaiblit. 

Les consommatrices et consommateurs...

...doivent pouvoir être certains que le chocolat suisse provient vraiment de Suisse. Imaginez la déception d’un consommateur ayant acheté quelque part un présumé chocolat suisse qui s’avère ne pas être un vrai chocolat suisse. Il en découle un triple tort.

Premièrement, l’acheteur a dépensé de l’argent pour un produit qui ne tient pas ses promesses. Deuxièmement, la bonne réputation du chocolat suisse est entachée. Troisièmement, les fabricants suisses de chocolat subissent un manque à gagner par le fait qu’ils n’ont pas pu vendre leurs authentiques produits.

Pour toutes ces raisons, nous faisons en sorte que les consommatrices et consommateurs puissent, aujourd’hui comme demain, être sûrs que la croix suisse qui figure sur le chocolat l’est à bon droit.

Image Sevan Nalbandian © chocosuisse