Avec la volonté d’améliorer le bien-être de ses employés ou de ses élèves, de nombreuses entreprises ou écoles ont exigé, ces dernières années, une augmentation de la qualité des prestations de leur service de restauration collective. Une démarche d’autorégulation a également été réalisée avec divers labels centrés non seulement sur les menus proposés mais également l’approvisionnement et la qualité de réalisation des plats.

Créativité

Afin que toute l’équipe de cuisine garde la créativité et l’exigence nécessaires à l’élaboration quotidienne d’une grande quantité de repas gastronomiques, c’est toute la vision du restaurant qui doit être pensée vers la qualité. L’objectif n’est plus alors simplement de nourrir des clients réguliers, mais de les surprendre, leur offrir un véritable moment de plaisir et prendre soin de leur santé. L’impact est évident sur l’ensemble de la vie de la collectivité qui profite du restaurant. Il va donc de soi que les écoles ou entreprises peuvent financer les éventuels surcoûts de cette démarche qualitative.