Soyons réalistes...

...notre quotidien est jalonné d’écrans et cela ne changera plus, pour notre plus grand avantage dans la plupart des cas. Comme le 85% des Suisses qui utilisent Internet à des fins privées, il nous est devenu impossible de trouver une adresse et de nous y rendre ou de rechercher un prestataire de services sans cet outil.

Le développement de l’Internet mobile, la généralisation des smartphones, des tablettes tactiles et des autres objets connectés, ainsi que le nombre croissant d’activités pouvant être réalisées avec ces appareils ont largement contribué à cette évolution.

Tout en tenant...

...compte des nombreux avantages d’Internet, il est important de prendre en considération les problèmes et souffrances qu’il génère chez certains utilisateurs et utilisatrices: appauvrissement des relations sociales réelles, renoncement à d’autres hobbys, parfois même développement de symptômes physiques comme les problèmes de vue, de dos ou de sommeil.

Ces personnes vivent des souffrances qui sont à prendre au sérieux, des aides existent pour les soulager – même si la question de l’existence d’une dépendance à Internet occupe les experts depuis une vingtaine d’années sans qu’ils parviennent à un consensus.

En Suisse, on estime à 70 000 le nombre de personnes qui ont une utilisation problématique d’Internet. Les 15-19 ans – qui comptent parmi les plus grands utilisateurs et utilisatrices d’Internet – sont plus concerné-e-s que leurs aîné-e-s, avec environ 7% qui présenteraient un usage problématique.

Il est toutefois très difficile de définir une frontière précise entre un usage normal ou problématique. En tant que parent, fixer des limites en fonction de l’âge (fréquence, durée), soutenir la pratique d’autres hobbys et accompagner l’usage d’Internet et des écrans de son enfant en s’y intéressant sont les attitudes que l’on peut recommander.

La proximité et le temps disponible offerts par les vacances ensemble sont une bonne opportunité pour cela. Et pourquoi pas pour s’interroger sur sa propre pratique et expérimenter le repos hors connexion par moment? Sans pour autant renoncer au GPS pour arriver au restaurant déniché sur Internet, bien sûr!